Sélectionner une page

Gerberoy

Accueil 9 Gerberoy

Gerberoy, véritable écrin d’authenticité

Confiné au nord Ouest de l’Oise à moins de 1 h 30 de Paris, Gerberoy est un lieu de promenade unique, ou se mêlent beauté, parfum et milles couleurs.

Au printemps et en été, les fleurs abondent, les rosiers grimpants ornent les façades des maisons, c’est ainsi que Gerberoy est très justement surnommée « la ville des roses ».

Les glycines, les hortensias, sans doute plus que centenaire et ses maisons du XVIIème et XVIIIème siècles, en bois et torchis ou briques et silex, concède un charme et une authenticité sans conteste à ce magnifique village classé depuis 1982, parmi « Les Plus Beaux Villages de France ».

A faire absolument :

  • La visite de la Collégiale Saint Pierre, du XVème
  • Voir les ruines de l’ancienne forteresse aujourd’hui transformées en magnifique jardin par le peintre Henri Le Sidaner
  • Se balader dans les remparts, agréable promenade bordée d’arbres, (classée dés 1913)
  • Passer par l’Hôtel de Ville du XVIIIe et le puits de la ville profond de 70 mètres
  • Vous promener dans les vieilles rues pavées, charme et romantisme garantis
  • Visiter les galeries et ateliers d’artistes (peintre, potière et verrier d’art)

Les Plus Beaux Villages de France

Grâce à l’initiative en 1981, de Charles Ceyrac, alors Maire de Collonges la Rouge et la publication d’un ouvrage édité par Séléction du Reader’s Digest, il trouve le moyen de servir une cause qui lui tient à cœur : unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable des communes d’exception. Le 6 mars 1982, l’association est officialisée et 66 communes, dont Gerberoy, se lanceront dans cette aventure. A ce jour, l’association compte 164 villages.

Tenté par un peu d’histoire ?

Situé sur une butte, qui culmine à 188 mètres d’altitude, de la ville de Gerberoy on domine tous les horizons. Riche d’un passé lourd d’évènement, elle est au cœur de toute la guerre de 100 ans.

En 911, le traité de Saint-Clair-sur-Epte, fixe les limites entre la Normandie et la France, la frontière passe entre Gournay et Gerberoy.
La ville se développe avec la construction du premier château fort en 923. Le château fort aujourd’hui disparut, faisait de ce lieu un endroit stratégique et l’une des place fortes de défense de l’ile de France.

C’est Guillaume le conquérant qui est le premier à s’attaquer à Gerberoy, après Anglais et Français se disputent Gerberoy du XIème au XVIème siècle.

Puis avec les guerres civiles, les guerres de religions, Gerberoy est le témoin et l’acteur de nombreuses batailles pendant près de 800 ans.

En 1202, Gerberoy reçoit le titre de « ville » par Philippe Auguste.

En 1435, Gerberoy est le lieu d’une historique bataille de la guerre de cent ans. Quelques compagnons de Jeanne D’arc, dont la Hire et la Xaintrailles reçoivent la mission par Charles VII de rebâtir le Château et les murailles.
A l’aube du 8 mai 1435, les chevaliers français vont voir approcher les Anglais, sur le site remarquable, le Val d’Arondel, (classé APAVE depuis 1976).
Une habile manœuvre des Français permettra de défaire la garnison Anglaise, avant que celle-ci n’arrive sur Gerberoy. Depuis, ce Val doit son nom au Comte d’Arundel, seigneur anglais blessé à mort par les Français. Cette victoire à beaucoup marquée l’histoire de France, elle prouva que les Français privés de Jeanne d’Arc, brûlée vive à Rouen le 30 mai 1431, étaient encore capable de bouter les anglais hors de France.

Plusieurs fois incendiée, pillée, mise à sac, jusqu’a ce qu’en 1592, le Roi de France Henri IV, décide le démantèlement de la ville et du château.
La tourmente passé Gerberoy retrouve son calme et sa douceur.

A la fin du XIXème siècle le peintre post impressionniste, Henri le Sidaner s’installe à Gerberoy. Epris et passionné, il peint de nombreuses toiles sur Gerberoy. Il conseille les habitants sur la restauration de leur maison et leur demande de planter au moins 2 rosiers devant chaque habitation, petit à petit Gerberoy est surnommée la ville des roses.

Comment venir ?

  • Au départ de Paris : Prendre l’autoroute A16 (direction Amiens), jusqu’à Beauvais, prendre la sortie N°14 ou N°15, puis emprunter la D 901, puis sortir en direction D 133 de Songeons/Formerie – A l’entrée de Songeons, prendre la D930 (direction de La Chapelle Sous Gerberoy /Gournay).
  • Au départ de Rouen : Prendre la N31 – E46, jusqu’à Gournay en Bray, puis la D930 (suivre la direction Gerberoy ).
  • Au départ d’Amiens : Prendre la D1029 ( direction Poix de Picardie), puis la D901 jusqu’à Marseille-en-Beauvaisis, puis la D 930 (Direction Gournay en Bray).

Parking – stationnement

Aire de stationnement gratuit et obligatoire à l’entrée de Gerberoy.
Le stationnement est interdit dans l’enceinte de Gerberoy d’avril à septembre.

Fiches

GERBEROY

En...